Les fondations, en béton bien-sûr

Les fondations, en béton bien-sûr

Bois et matériaux

Tagline

  Les fondations d'un bâtiment, ou d'un mur, quelle que soit sa destination, servent à stabiliser le sol et à…

Terrasse, cour ou jardin, réalisez votre cocon de bien-être !

Terrasse, cour ou jardin, réalisez votre cocon de bien-être !

Parcs et Jardins & Equipement

Tagline

Eau, lumière, intimité... trois ingrédients fondamentaux dans la réussite de création d'un merveilleux espace à vivre extérieur. Profiter d’un espace…

Toitures automatisées de terrasse, pour se protéger comme on veut

Toitures automatisées de terrasse, pour se protéger comme on veut

Parcs et Jardins & Equipement

Tagline

Espaces de vie extérieur, les terrasses peuvent être abritées du voisinage, du vent, de la pluie et du soleil pour…

l'acier Corten

l'acier Corten

Bois et matériaux

Tagline

Issu de la métallurgie, le matériau est un acier enrichi principalement au cuivre,  au phosphore, au nickel et au chrome.…

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2011 JoomlaWorks Ltd.

Articles

Isoler le plancher du grenier

{jcomments on}C'est par "le haut" - par la toiture - que les pertes de chaleur d'une maison non isolée sont les plus importantes. C'est donc par là qu'il est urgent d'entamer les travaux d'isolation d'un bâtiment ancien. L'isolation d'un toit représente une certaine masse de travail. Si vous n'utilisez pas votre grenier pour autre chose que d'y ranger du barda, si vous n'envisagez pas d'y faire une chambre mansardée, une salle de bains ou de jeux, isolez le plancher. C'est un travail beaucoup plus facile. Votre grenier restera froid mais la chaleur restera dans les pièces de vie.
isoler plancher grenier

 

Poser  un deuxième plancher sur celui déjà en place.

C'est la formule qui demande le moins de main d'œuvre. Important inconvénient, vous allez remonter le plancher de la hauteur d'une marche d'escalier. Ce n'est donc pas toujours une formule possible, car il faudra peut-être modifier la porte d'entrée de votre grenier. Vous perdrez de la hauteur entre le plancher et le toit. A vous de juger si 15 à 20 cm de hauteur en moins sera un handicap à l'usage que vous faites de votre grenier.
Cette solution sera la seule envisageable si votre plancher est en hourdis de béton. Quoi que dans ce cas, il sera certainement plus efficace d'isoler les plafonds du dernier étage de vie, car l'isolation au- dessus des hourdis n'empêchera pas un important pont thermique entre les hourdi et les murs extérieurs.  Sauf si l'enveloppe (les murs extérieurs) de votre bâtiment est elle-même bien isolée. On peut se douter que si les constructeurs ont négligé l'isolation du toit, ils n'ont certainement pas prêté une grande attention aux murs.
Dans les maisons très anciennes, en pierre, même avec des planchers et poutres et planches, ce problème de pont thermique est bien présent. Très souvent,  la crête des murs extérieurs s'en va en rétrécissant avec une épaisseur juste suffisante pour ancrer la toiture et les poutres du dernier étage. L'ancrage des poutres du plancher est rarement fignolé et les raccords entre le bois et le mur sont souvent un simple joint en mortier (ou argile). Malgré une bonne couche d'isolation posée sur le plancher, la chaleur butera sur l'isolant mais filera par les côtés.
Si vous choisissez quand même cette solution sur un ancien plancher en bois, il sera bon de traiter celui-ci contre les insectes et les champignons ; et sur bois ou sur hourdis, il est recommandé de placer un film pare-vapeur entre le plancher et l'isolant. Il existe des isolants rigides, à coller sur le sol, et sur lesquels on peut directement poser un nouveau plancher, à coller également. Sinon, il faudra construire une nouvelle structure sur le sol avec des madriers un peu plus épais que l'isolant. 

Placer l'isolant entre les poutres existantes est la solution la plus efficace.

Il est possible de souffler l'isolant à travers le plancher en forant celui-ci en plusieurs endroits de la surface. La cellulose par exemple se prête bien à cette technique. Dans ce cas, il sera impossible de placer une matière pare-vapeur, mais à l'étage inférieur, un plafond en plâtre peut faire office de couche empêchant l'humidité intérieure de remonter dans l'isolation.
Le plus gros inconvénient de la technique du soufflage dans les planchers est qu'on ne peut vérifier le résultat du travail. D'une part, les poutres du plancher sont solidarisées par chainage, il est impossible d'être certain d'avoir rempli tous les espaces entre les chaines. Les familles qui ont occupé le bâtiment avant vous le partageaient avec d'autres locataires, les souris et peut-être les fouines. Ces locataires irrespectueux, ont accumulé toutes sortes de déchets entre plafond et planchers, des papiers, de la paille ou du foin etc… Tous ces matériaux inopportuns font barrage au soufflage de l'isolant.

Enlever les planches (ou panneaux) de manière à découvrir les poutres du plancher est dans tous les cas la meilleure solution.

Vous pourrez libérer les espaces entre les poutres et vous pourrez placer un pare-vapeur entre les poutres. Il sera aussi possible clouer (ou visser) une épaisseur supplémentaire sur les madriers afin d'augmenter l'épaisseur de l'isolant. Tant qu'à faire le travail, cinq ou dix centimètres d'isolant en plus ne feront pas exploser le budget. Comme toujours, c'est la main d'œuvre qui représente le poste le plus onéreux. Si des chevrons sont placés pour augmenter l'épaisseur, il est conseillé de les croiser avec les poutres existantes, de manière à croiser également les couches d'isolant ce qui réduira notablement l'effet des interstices entre l'isolant et les poutres.
Il restera à refermer le sol avec de nouvelles planches. On aura tendance à utiliser des panneaux d'OSB qui s'installent plus vite et sont moins chers, mais, avec leurs languettes d'assemblage, ils laissent beaucoup moins circuler l'air et emprisonneront l'humidité au cœur de l'isolant. Avec l'OSB, un pare-vapeur entre plafond et isolant se révèle précieux.

isoler plancher illu

La meilleure solution
-1-  Plancher de finition
-2- Matériau isolant (2 couches croisées)
-3- Chevrons pour augmenter l'épaisseur d'isolant
-4- Pare ou Frein-vapeur
-5- Poutres existantes
-6- Prévoir des gaines techniques
-7- Plafond existant

Après cet utile travail d'isolation – et même avant – prenez quand-même soin de vérifier l'état de la toiture, Une entrée d'eau dans l'isolant ruinerait votre magnifique travail.

isoler plancher brochure

 

 

Téléchargez la fiche d'information de la Région Wallonne
http://www.wallonie.be/sites/wallonie/files/publications/fiche4.pdf

 

 

 

 

 

 Texte: Fr Rion -Janvier 2014

 

Aller au haut